Traitement systèmique : le Soriatane

Il n’existe à ce jour qu’un seul traitement systémique qui est: le SoriataneR (acitrétine). Ce médicament appartient à la famille des rétinoïdes. Il s’agit d’un médicament efficace mais qui a des effets indésirables. En effet, ce médicament peut entraîner des anomalies du foie ou des lipides sanguins, ce qui justifie d’un suivi biologique. Chez l’enfant, s’il est utilisé à très forte dose il peut avoir des effets indésirables sur les muscles ou les articulations. En cas de traitement prolongé il pourrait aussi y avoir un risque d’ostéoporose (fragilisation osseuse) à l’âge adulte.

Ce médicament n’est pas adapté au traitement de la femme jeune car les grossesses sont interdites pendant le traitement et pendant les 2 années qui suivent en raison d’un risque de malformations graves chez le bébé. La contraception doit donc impérativement être associée chez la femme en âge de procréer.
Une crème contenant des rétinoïdes est en cours d’étude et pourrait être prochainement disponible dans l’ichtyose.

Comment se présente le médicament ?

Il existe sous forme de gélule avec 2 dosages : 10 et 25 mg. Il s’agit d’un traitement remboursé qui existe sur le marché depuis de nombreuses années.

Comment fonctionne le Soriatane ?

Ce médicament appartient à la famille des rétinoïdes (vitamine A acide). Il limite le renouvellement excessif des cellules de la peau et diminue l'épaisseur de la couche superficielle de la peau.

Dans quel cas le Soriatane est-il utilisé ?

Il est utilisé dans le traitement des maladies de la peau comme les ichtyoses, le psoriasis et les autres maladies présentant des squames à la surface de la peau.

Il peut être utilisé chez l’enfant ou l’adulte.

Il n’est pas recommandé chez la femme jeune (voir rubrique précautions d’emploi).

Dans quels cas est-il contre-indiqué ?

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :

  • femme en âge de procréer et n'ayant pas de contraception efficace,

  • grossesse,

  • allaitement,

  • Problème cardiaque grave,

  • Problème grave au foie,

  • consommation excessive de vitamine A (aliments ou compléments vitaminiques),

  • Anomalies des lipides dans le sang (excès de cholestérol ou de triglycérides),

  • Prise concomitante d’antibiotiques de la famille des tétracyclines.

Quelles sont les précautions d’emploi ?

La femme en âge de procréer

Attention, ce médicament pris pendant une grossesse pourrait entraîner de graves malformations chez l'enfant à naître.

Une contraception efficace est donc indispensable 1 mois avant le début du traitement et pendant toute sa durée. Attention, la contraception doit être poursuivie pendant les 2 ans qui suivent l'arrêt du traitement.

Avant de commencer le traitement il faut faire un test de grossesse qui doit être négatif.

Tous les 2 mois, lors de chaque renouvellement de traitement, vous devrez présenter au médecin un test de grossesse négatif récent (moins de 3 jours).

Il n’y a pas de précaution pour l’homme qui souhaite procréer (ce médicament n'a pas action connue sur les spermatozoïdes).

Associations déconseillées

Ce médicament ne doit pas être associé :

  • aux cyclines (antibiotiques type TOLEXINE, VIBRAMYCINE, DOXY…) : risque d'hypertension intracrânienne

  • aux médicaments contenant de la vitamine A (ex : A 313, AROVIT, AVIBON...) car il existe un risque accru d'intoxication à la vitamine A.


 

Autres information

Dons du sang : Le patient ne doit pas faire de don de sang dans les deux ans, qui suivent l’arrêt du traitement car ce sang ne doit pas être donné à une femme enceinte.

Coups de soleil : Il est important de se protéger du soleil car le soriatane peut augmenter la sensibilité de la peau au soleil.

Lentilles de contact : Si le patient porte des lentilles de contact, celles-ci peuvent le gêner en raison de la sécheresse des yeux.

Rarement, ce médicament peut entraîner une baisse de la vision nocturne.

La prise de boissons alcoolisées est interdite pendant le traitement et les 2 mois qui suivent son arrêt. 

Comment surveiller le médicament ?

Un bilan sanguin régulier est nécessaire avant et pendant le traitement.

Il doit comporter obligatoirement un test de grossesse chez la femme, un bilan du foie et des lipides.

Chez l’enfant, une surveillance médicale comprenant une courbe de croissance est indispensable.

Chez l’adulte, il peut être nécessaire de rechercher une ostéoporose en cas de traitement au long cours.

Chez le patient diabétique, il peut être nécessaire, par mesure de sécurité, de surveiller plus attentivement la glycémie (particulièrement si le patient prend des sulfamides hypoglyciémants type GLUCIDORAL, DAONIL, DIAMICRON, AMAREL… pour son diabète).

Comment prendre le médicament ?

Les gélules doivent être avalées de préférence au cours du repas.

Quelles sont la dose et la durée de traitement ?

La dose dépend de chaque patient mais on recherchera la dose la plus faible qui est efficace. Le traitement sera prescrit tant que l’anomalie de peau existe.

Le traitement ne permet pas de guérir la maladie de peau mais d’améliorer l’aspect de la peau. L’effet ne dure que le temps du traitement, les anomalies de la peau réapparaissent à l’arrêt du médicament.

Le traitement peut être pris pendant de nombreuses années s’il est supporté et si le patient est surveillé.

Quels sont les effets indésirables possibles avec ce traitement ?

On observe souvent une sécheresse de la peau en particulier des lèvres et des muqueuses. Cette sécheresse des muqueuses peut donner des saignements du nez et favoriser les mycoses vaginales.

La chute naturelle des cheveux peut s’aggraver et il peut aussi apparaître une fragilité des ongles. Les paumes des mains et des plantes des pieds peuvent desquamer.

D’autres effets plus rares sont possibles (douleurs musculaires et articulaires, troubles digestifs, lésions osseuses, etc..). En cas de doute, il faut consulter son médecin.

Ces effets indésirables disparaissent habituellement à l'arrêt du traitement.

 

Renforcement du programme de prévention des grossesses à partir du 1er octobre 2012

SORIATANE® (acitrétine)

Informations importantes sur le bon usage et la sécurité d’emploi.

En accord avec l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des Produits de Santé (ANSM), ACTAVIS France (laboratoire qui fabrique le soriatane) a mis en place un Programme de Prévention de la Grossesse et des nouvelles conditions de prescription et de délivrance de la spécialité SORIATANE® (acitrétine) pour les femmes en âge de procréer.

SORIATANE® (acitrétine) est un rétinoïde, dérivé de la vitamine A, indiqué dans les formes sévères de psorasis, les dermatoses liées à des troubles sévères de la kératinisation (telles que les ichtyoses graves, certaines kératodermies palmoplantaires).

En raison du risque élevé de malformations congénitales chez l’enfant à naître, en cas d’exposition pendant la grossesse, l’acitrétine est contre-indiquée chez les femmes en âge de procréer.

Voici donc les principales mesures concernant la délivrance de l’acitrétine qui deviendront obligatoires à compter du 1er octobre 2012.

Pour les femmes en âge de procréer :

- Toute ordonnance de SORIATANE® (acitrétine) n’est valable que pour 1 mois de traitement et n’est pas renouvelable. La poursuite du traitement nécessite donc une nouvelle prescription.

- Les pharmaciens devront délivrer SORIATANE® (acitrétine) que si la prescription date de moins de 7 jours et uniquement après avoir vérifié que toutes les mentions obligatoires suivantes figurent sur le carnet-patiente :

Lors de la première prescription :

- Signature de l'accord de soins et de contraception

- Mise en place d'au moins une méthode de contraception efficace depuis au moins un mois

- Evaluation du niveau de compréhension de la patiente

- Date et résultat du test de grossesse (hCG plasmatiques) datant de moins de 3 jours

 


 

Pr Juliette MAZEREEUW - HAUTIER et Isabelle DREYFUS

  Centre de Référence des Maladies Rares de la peau de Toulouse-Bordeaux

Pièces jointes: